La course à pied Les blogs courseapied.net : GGBI

Le blog de GGBI

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-01-25 19:33:29 : Vive le vent.

En quelques jours, ont est passé de 14/15 degrés a des températures négative toute la journée. Moi qui n’avais pas couru au début de la semaine, histoire de me remettre tranquillement de ma corrida de samedi et de ma longue sortie dominicale avec l’association, j’ai reçus un choc thermique.

Dans mon post précèdent, je n’avais pas parlé de cette sortie du lendemain de la corrida. En principe, il faut éviter les entraînements le lendemain d’une course et encore moins du long, mais le dimanche est toujours consacré a la sortie en groupe avec les membres de chasseneuil loisirs présents.

En plus, pour pouvoir permettre le retour en douceur d’un des adhérents, je lui avais proposé de passer chez lui le chercher et de faire un tour ensemble avant de rentrer. Comme il habite a 5 bornes de chez moi, je partais déjà pour au moins 10 kilomètres. Heureusement que le point de rendez vous pour les autres se situe sur le parcours qui mène a son domicile.

Avec JF au rendez vous habituel pièce des cards, c’est donc a deux que nous sommes parti le rejoindre. Nous avons alors fait un tour vers Poitiers avant de revenir sur nos pas, raccompagner notre troisième compagnon et rentrer sur Chasseneuil.

Bilan 18 kilomètres en environ 1h45. Une bonne sortie pour JF qui souhaite allonger les distances en prévision du marathon du futuroscope.

Du coup, après un week end aussi intense, je me suis permis de prendre un peu de repos sportif en début de semaine, histoire de repartir sur de bonnes bases en prévision des courses à venir.

J’ai donc repris aujourd’hui avec Rudy, un voisin, une sortie calme de presque 13 kilomètres en environ une heure quatre. Enfin quand je dis calme, nous avons tout de même fait deux fractions de 10 minutes allure marathon. Si la première s’est plutôt bien passée, la seconde fut un plus laborieuse, il faut dire que nous l’avons commencée par une forte cote, pour la finir face au vent qui soufflait encore relativement fort et surtout très froid.

Bilan de ces deux séries, 4 Km 650 en 20 minutes, soit du 4’18 au kilomètre. Si ce n’est pas encore le tempo pour faire moins de trois heures, on s’en rapproche.

Demain, je remets ça, toujours avec mon voisin, mais cette fois ci un peu plus calme, nous serons accompagné de sa femme et de toutes façons, j’avais prévu essentiellement de l’endurance.

Les réactions

Par Delphine, le 2007-01-25 21:07:03
Un bon week end, un peu de repos, une bonne reprise...bref tout bon tout ça GGBI. Bonne continuation à toi.

Par rudy, le 2007-01-26 17:29:45
Bon ggbi effectivement journée assée calme ce vendredi avec karine mais je pense que des sorties comme celle ci font du bien à l'organisme car c'est un foncier pas trop rapide qui nous permet de récuperer, je te confirme donc ma présence ce futur dimanche si les flammes me laissent dormir en paix samedi !!! tjs 9H15 ????? bon we tous

Par GGBI, le 2007-01-26 17:48:42
@Rudy
J'ai fini un peu plus rapide que toi, mais en restant tout de même raisonnable. Au final, j'ai couru 1h15'21" soit ce que j'avais prévu.

Dimanche a 9h15 devant chez toi.
A+

Par mielou, le 2007-01-26 19:23:22
j'ai fais une sortie longue avec madame

c'est vrai que courir à un rythme beaucoup plus lent permet aussi de se ressourcer

de redécouvrir son environnement

à conseiller...

Par rudy, le 2007-01-26 21:24:51
Impec ggbi une horloge comme d'hab, mielou complétement d'accord avec toi on redécouvre des lieux et des sensations de récupération active !! oui à conseiller
ok pour dimanche ggbi

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)

Les 5 billets précédents

2007-01-22 15:20:52 : Trois petits tours - 0 photo - 10 réactions

Ce week end, c’était la corrida de Jaunay clan. Première et seule course sur route de la vienne pour le mois de Janvier. J’y participe tous les ans depuis 4 ans maintenant. Le départ est situé à deux kilomètres de chez moi.

Histoire de m’échauffer tranquillement, c’est en courant que je m’y suis rendu. A peine quinze minutes et me voila devant la table des inscriptions. Je prend mon dossard, croise deux trois connaissances. Il faut dire qu’il y a pas mal de personnes de mon entourage, un voisin (Rudy) et sa femme, un autre voisin, un collègue de chasseneuil loisirs, deux collègues a ma femme et enfin James de l’organisation du marathon du futuroscope.

Au final, je ne sais pas si mes jambes sont bien échauffées, mais ma main droite, oui a force de serrer celle des autres.

La course se déroule sur un petit circuit en trois boucles avec auparavant un petit tour du quartier (voir http://ggbi.courseapied.net/billet.php?idbillet=2933 ). Au programme sept cent mètres suivis de trois fois deux kilomètres quatre cent. Soit au total sept kilomètres neuf cent.
Mon objectif, faire mieux que l’année d’avant (30’10) et tant qu’a faire passer sous la demi heure.

Le parcours n’est pas vraiment facile, si la petite boucle est toute plate, la grande à parcourir trois fois comporte une cote assez importante. D’autre part, cette année il y a un invité de marque, le vent qui souffle encore assez fort et qui bien sur est défavorable dans la cote et sur une partie du plat.

Mon plan est relativement simple, faire la première boucle en 2’30 et les trois grandes en 9’ chacune. Cela ferait alors un temps d’environ 29’30 et me laisse donc une marge d’erreur possible de 30 secondes pour atteindre mon objectif. Et cela démarre bien, j’avale la petite boucle en 2’28. Devant, les ténors partent tranquillement et je suis donc la tête de la course pendant tout le premier kilomètre que je parcours un peu rapidement en 3’30. La première grande boucle se passe elle aussi bien, je suis dans l’allure, un peu trop rapide même et je résiste au vent qui n’oublie pas de souffler dans la longue montée. Il ne m’aura fallu que 8’53 pour boucler ce premier tour. Je suis dans les temps et je me sens bien. Une petite inquiétude tout de même, c’est exactement le même temps que l’année dernière.

Pour la seconde boucle, je me sens bien et je temporise un peu pour garder du jus pour la fin. Je temporise même un peu trop et cette fois ci je suis en retard sur mon timing. 9’12, c’est douze secondes de trop. Autre inquiétude, c’est là encore approximativement le même temps que l’année passée (9’15). Il me reste à boucler le troisième tour en 9’30 pour rester sous la demi heure de course. Je n’y crois plus mais je m’accroche, car quoi qu’il arrive j’ai l’intention de faire de mon mieux, je ne vois pas pourquoi je devrais laisser tomber alors que j’arrive toujours a tenir un bon rythme.

Le problème est que je suis seul depuis la fin du second tour. Je rattrape bien un coureur, mais il semble en difficultés, sur le plat, il reste derrière moi, mais dans l’ultime ascension il lâche prise. Justement, cette ultime ascension, je tiens bien le coup. La cote pourrait se découper en deux, sur la première partie la pente augmente régulièrement, puis il y a un virage a gauche et la fin toujours aussi raide se fait face au vent. C’est sur la fin que je pioche beaucoup, je perd quelques précieuses secondes qu’il me manquera a la fin.
Arrivé en bas de la cote, je regarde mon chrono. Il me reste moins de trois minutes pour finir. Sur la longue ligne droite encore face au vent, je relance un peu et après le dernier virage, j’aperçois le chrono officiel, il me reste dix secondes, je sprinte, passe la ligne de départ en moins d’une demi heure. Oui mais voila, la ligne de départ n’est pas celle d’arrivé qui se trouve environ 60/80 mètres plus loin. Et je vois le chrono qui continu de tourner. Je fini en 30’07, soit seulement trois seconde de mieux que l’année dernière.

Bien sur, je suis un peu déçu, mais il faut relativiser, j’ai quand même tourné en 3’48 au kilomètre et je me sentais capable de faire une dernière boucle qui m’amènerai à battre mon record au dix. Coté classement, je gagne 15 places par rapport a l’année dernière, alors qu’il y a plus de coureur. Preuve donc que les conditions étaient plus difficiles. D’ailleurs la plupart des coureurs qui l’avaient fait l’année passée ont mis 10 à 50 secondes de plus.

Après cette fin d’année 2006 et ce début 2007 consacré aux corridas courtes, retour maintenant sur du long avec en prévision un 16 Km a Savigny le 25 février en préparation des trois heures de chasseneuil le 17 Mars.

2007-01-18 18:35:32 : Semaine allégée - 0 photo - 4 réactions

Avec tous ces kilo superflus amassés par la plupart d’entre nous lors des réveillons de fin d’année, il est grand temps de reprendre le chemin des routes afin d’y disséminer notre trop plein de foie gras et autres victuailles.

Pour ma part, bien que n’ayant pas coupé vraiment, j’aie repris de manière studieuse il y a bientôt quinze jours maintenant. J’accusais tout de même sur la balance une prise de plus de trois kilos par rapport à mon poids au départ du marathon de la Rochelle. Il faut dire qu’a l’approche d’un marathon, entraînement oblige, j’ai tendance à fondre. J’avais donc déjà repris un kilo courant décembre. Il ne m’en restait donc que deux de plus que mon poids habituel et même ceux là ne sont pas gênants, étant donné que je suis assez maigre.

En fait lorsque je parle de semaine allégée, il ne s’agit pas de régime nutritionnel, mais d’entraînements. En prévision de la corrida de samedi, j’ai réduit la durée de mes séances. D’autant plus que si vous avez suivi le post précédent, j’avais sacrément forcé la dose la semaine dernière.

Lundi j’ai donc juste fais un petit footing de récupération, 44 minutes en endurance qui m’ont mené à travers Chasseneuil visiter mon chantier et ensuite admirer de l’extérieur le futuroscope. Huit kilomètres a allure tranquille avec une météo encore clémente.

Mardi place à la reconnaissance, comme j’habite a moins de deux kilomètre du parcours de la corrida de samedi, je suis allé faire la grande et la petite boucle, en endurance, puis ensuite la grande boucle a allure envisagée pour la course. Neuf minutes pour boucler les 2,4 kilomètres annoncé. En fait mon GPS m’indique plutôt 2,33. En tout cas, si je tiens les trois boucles ainsi, je serais content. Je m’en sens capable, car je n’avais pas la sensation de forcer et mon cardio me le confirme, j’étais toujours en dessous de 94% de FCM.

Aujourd’hui un peu de fractionnés court histoire de rester dans une dynamique de vitesse, mais pas trop pour ne pas se griller. En fait je suis les conseils avisés de Gérard M. sur ce même forum qui préconise 5*300 deux/trois jours avant la compétition. L’année dernière a cette même date, j’avais fais 4 minutes allure 10 Km et j’avais bien réussi la course ensuite.
Pour cette séance, j’étais accompagné de Rudy, un voisin (http://rudy8617.skyblog.com/ ). Nous avons effectué l’échauffement ensemble, dans le vent qui souffle un peu trop fort en ce moment. J’ai ensuite fait le fractionné seul, n’ayant pas beaucoup dormis la nuit précédente mon voisin ne voulait pas trop forcer.

Pour ces 300, j’étais un peu plus en forme que la semaine dernière. J’avais mesuré la distance avant, ainsi pas besoin de consulter le GPS pendant la course. J’avais tout de même mesuré un peu court et j’ai plutôt fait des 290M, mais tant pis. J’ai fais toutes mes fractions entre 56 et 59 secondes, ce qui est plutôt bien pour mon niveau. La semaine dernière j’étais plutôt en une minute, voire plus.

Demain je ferais une dernière petite séance d’environ une demi heure en endurance et ensuite place a la course Samedi après midi.

2007-01-15 10:08:07 : Je m’égare - 0 photo - 2 réactions

Trente trois kilomètres en deux sorties, on ne dirait pas que je m’entraîne pour du court. Pourtant mon programme actuel s’inspire d’un plan pour un dix kilomètres. Que c’est il donc bien passé pour que j’allonge ainsi les distances.

Retour sur l’entrainement de vendredi, au programme une heure dont un quart d’heure au seuil. Mon tableau excel me calcule lui-même la distance approximative d’une telle sortie et me voila parti pour un peu plus de onze kilomètres a travers la campagne. Comme je suis quelqu’un de prévoyant, j’ai même vérifié mon parcours sur cartopro.

Avec le redoux et l’humidité ambiante, j’avais délaissé les chemins ces derniers temps, je voulais donc pour cette séance en nature essayer d’alterner chemins et routes. Comme il faisait beau je pensais a tord que les chemins ne seraient pas trop boueux.

Quand au bout d’une demi heure, je devais me lancer pour quinze minutes de seuil, j’ai eu ras le bol de la gadoue qui colle aux chaussures et donne l’impression d’avoir des poids a chaque cheville. Quel heureux hasard, mon chemin croise une route. De mémoire cette route pars dans la campagne et me ramène vers Chasseneuil. Me voila parti. Oui mais voila, elle part de plus en plus loin vers la campagne et j’attend avec impatience qu’elle bifurque enfin vers mon domicile. On arrive dans un village, « champs de gain », un nom bien rural. Un panneau m’indique Saint Georges à presque trois kilomètres derrière moi, cela me fait donc Chasseneuil a environ cinq. Normalement il me reste environ vingt minutes pour terminer ma séance, je sais déjà que je vais déborder.

Cela dis, je ne fait toujours pas demi tour, car si je réalise que ce n’est pas la route que j’imaginais et que celle-ci ne bifurquera jamais vers chez moi, je crois reconnaître les lieu et je sais qu’au prochain carrefour, il y aura une route plus directe qui me mènera vers chez moi. Je continue donc toujours a allure marathon.

Au croisement, je vois en face direction Montamisé, ah oui, c’est là je ne regarde même pas les autres panneaux. On arrive à la fin des quinze minutes de seuil, je suis encore loin de la maison. J’aménage donc ma séance, finalement je vais faire vingt minutes de seuil, ainsi vu où je suis, je n’aurais plus que quelques minutes de récupération avant de me mettre bien au chaud.

C’est au cours de ces cinq minutes supplémentaires que je réalise que je me suis a nouveau trompé, j’ai confondu Montamisé avec un autre village et je suis encore en train de m’éloigner de chez moi. D’ailleurs cette fois ci je reconnais la route, c’est celle que nous avions emprunté lors de l’ultime sortie de l’année dernière. Heureusement que Rudy nous avais montré un petit raccourci que je ne connaissait pas avant sinon j’aurais encore ajouté un kilomètre supplémentaire. Je fini cette sortie en endurance un peu soutenue, il faut quand même que je me dépêche pour reprendre le travail.

Bilan un peu plus de seize kilomètres contre les onze prévus et une sortie d’une heure vingt cinq.

Hier, j’ai remis ça, cette fois ci je ne me suis pas perdu, mais le dimanche nous courons en groupe et je ne respecte pas forcément le plan initial. Ce matin je m’aperçois que j’ai fait deux kilomètres de plus que prévu. Pas grave, je suis plutôt un coureur de long et adepte de ces sorties a rallonge. La corrida de samedi, c’est juste pour le plaisir et pour l’entretient de la vitesse.

2007-01-11 15:50:37 : Recherche de vitesse - 2 photos - 5 réactions

Je commence l’année comme je l’ai finie, en préparation d’une corrida. Si celle de décembre était sur le thème de noël, celle-ci, actualité oblige, sera sur le thème de la galette. Pour la distance, on prend la même, ou presque, puisque celle-ci fait 7,9 Km contre 7,5 pour la course des pères noëls.

Coté déguisements, ce n’est pas autant suivi. Même si les organisateurs ont créé un prix spécial pour inciter à ce genre de fantaisies, nous n’aurons pas beaucoup de coureurs en rois mages, galette ou fèves. Il faut dire que ce n’est pas aussi facile que de se grimer d’un bonnet et costume rouge. Coté participants, c’est là aussi aux antipodes de la course de saint benoît et ses 750 pères noëls. Nous serons vraisemblablement comme les autres années plus proche de 150 coureurs à affronter le froid hivernal. Quoique actuellement, bien qu’étant encore en hivers il est difficile de parler de froid.

Mais je l’aime bien cette petite course, et pour trois bonnes raisons, c’est la première de l’année, elle se passe juste a coté de chez moi (j’habite a moins de deux kilomètres de la ligne de départ) et le parcours en trois boucles en forme de huit permet de croiser des coureurs de tous niveaux. A l’arrivée, en plus du ravitaillement traditionnel, tradition oblige, on se partage la galette. Et oui, une seule galette pour toute l’assemblée, vous imaginez donc la taille du plat.

Comme en décembre, je dois retrouver la vitesse que j’ai un peu perdue ces derniers temps. Si le mois dernier, il s’agissait de retrouver de bonnes sensations suite a mon marathon d’automne, cette fois ci les raisons sont plus dues aux festivités de fin d’année et a une baisse légitime de l’entraînement qu’a une fatigue de retour de compétition.

Le début de semaine a été un peu laborieux, lundi j’ai fait 55 minutes d’endurance, avec des jambes en béton. Mardi on relance le fractionné, pièce des cards. Au programme trente minutes d’échauffement là encore laborieuses, suivi d’un 2000 Mètres allure 10 Km en 7’46, un 1000 Mètres en 3’43 pour bien faire chauffer le cœur et pour terminer un 2000 Mètres légèrement plus rapide que mon allure 10 Km en 7’38. Cette séance que j’ai tirée de la dernière semaine d’un plan JI pour un 10 Km en 40 minutes et dont j’ai adapté les vitesses a mon niveau, je la rate souvent, le but est de ne pas trop forcer dans le premier 2000 pour pouvoir finir fort dans le dernier. La dernière fois au lieu de faire le premier 2000 en 7’46, je l’avais fait en 7’40 et du coup, je n’avais pas réussi à faire mieux sur le second 2000. Cette fois ci, je termine même en réalisant une petite accélération sur la fin. Voila donc un bon point pour moi.

Aujourd’hui, j’avais prévu 30 minutes d’endurance suivi de 8 séries de 300M en 1’03 a 59’’. Lorsque je fais des séries entre 300 et 500 Mètres, je les fais sur une longue ligne droite tranquille coincée entre la voie ferrée et le centre de loisirs. C’est une impasse fréquentée uniquement par les riverains qui sont au nombre de 4. Autant dire que l’on est tranquille et avec une telle ligne droite, on peut aisément fractionner sans virages ni demi tours, sauf dans les portions de récupération. L’inconvénient, c’est lorsque le vent vient s’y mêler. En effet si il est dans le sens de la route, on le retrouve de face une série sur deux. S’était le cas aujourd’hui avec un vent aléatoire en rafales. Je n’aie pas voulu risquer de gâcher ma séance en réalisant alors des fractions d’intensités différentes. Direction donc la piste pièce des cards, au moins là bas j’aurais le vent de face sur la moitié de chaque 300 qui seront alors plus équitables.

Cela a perturbé ma séance d’échauffement qui s’en est retrouvée rallongée. Ce n’est pas ce qu’il me faut de mieux, en ce moment je n’arrive pas a tenir mes pulsations en endurance.

Arrivé sur place, en comptant 100 Mètres de récupération, il ne me restait plus qu’a boucler 8 tours en quelques minutes. Ce fut chose faite, avec un départ un peu trop rapide et des relances après chaque virage en angles droit, j’ai fait une série en demi teinte, moins bonne qu’en septembre derniers, mais avec une accélération progressive et une fin qui laisse penser que j’aurais pu aller plus vite.

Il parait qu’un bon entraînement doit se terminer en aillant la sensation de pouvoir en faire plus. Alors positivons et en cette saison adoptons la méthode couette en se disant comme Patrick S. ex star des années 80 « ça va fort ».

2007-01-08 10:01:04 : On commence en douceur - 0 photo - 11 réactions

Bonjour et meilleurs vœux pour 2007. Je n’avais pas posté de la semaine, et pour cause j’étais en congé. J’avais prévu de profiter de ces vacances pour continuer le terrassement devant chez moi, et bien je n’ai rien fait de la semaine. J’en aie surtout profité pour me reposer et me remettre des fêtes. C’est dur de manger, chanter, danser et veiller jusqu'à pas d’heure, alors une semaine de repos ce n’est pas du luxe.

Coté course a pieds, j’ai aussi diminué légèrement, je n’ai couru que 3 fois. Jeudi derniers une heure quinze en endurance, vendredi un peu de seuil et dimanche une heure trente tout seul sous la pluie. Normalement le dimanche, je coure en groupe avec l’association, et bien là j’ai séché. Impossible de me lever. C’est que l’on prend vite des mauvaises habitudes à faire la grasse matinée tous les jours.

Dommage, car en ce début d’année, nous avions pris une bonne résolution, au lieu de séparer hommes et femmes, nous avion décidé de réunir tout le monde. Et bien tant pis pour moi, je suis resté honteux dans mon lit. Du coup je suis parti en fin d’après midi alors qu’il y avait un beau soleil. Lui aussi s’est couché plus tôt que prévu et très vite je me suis retrouvé trempé.

En ce début d’année c’est l’heure des résolutions. Coté course a pieds, s’est encore l’inconnu. Je vais faire une petite course dans deux semaines. Un 8 Km qui a lieu a coté de chez moi, puis ensuite je ferais sûrement les 3 heures de Chasseneuil en Mars. Impossible de ne pas programmer cette course. J’aimerai aussi refaire un marathon dans le premier semestre, je ne sais pas encore lequel. Nantes ? Le futuroscope ? Cela dépend aussi de mes projets familiaux. Je n’ai donc pas encore décidé. Par contre, j’ai prévu de longue date de faire celui de Dublin en octobre prochain, mais là j’ai le temps de voir venir.

Pour ce qui est du bilan 2006, il fut pour moi assez riche. Pour la première fois je suis passé sous les 40’ au 10 Km. Mon record sur marathon est lui tombé de 3h17 au Futuroscope en 2005 a 3h12 a Paris puis 3h5’50 a la Rochelle en Novembre dernier.
Pour cela, je suis passé de 4 à 5 séances hebdomadaires en préparation du dernier marathon.

Comme je note tous mes entraînements dans un tableau Excel, je peux faire des calculs en tous genres. Ainsi j’ai parcouru 2465 Km en 227 heures à une moyenne de 10,82 Km/heure en 206 séances (entrainements et courses confondues).

Coté compétitions, j’ai fait 5 corridas de 5 a 8 Km, un 10 miles, quatre 10 Km, un 20 Km, un semi, un trois heures et 3 marathons.


Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net