La course à pied Les blogs courseapied.net : GGBI

Le blog de GGBI

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-09-10 15:19:20 : D’un forum a l’autre

Les week ends se suivent en sont toujours aussi chargé. Celui-ci était placé sous le signe du monde associatif. En effet, dès vendredi soir, j’étais convié a un pot d’accueil des nouveaux habitants de la commune.

Cette manifestation qui se déroule tous les ans à l’initiative de notre maire actuel a pour but de présenter a tous les habitants qui se sont installés sur notre commune le conseil municipal ainsi que toutes les structures de la ville.

En tant que responsable de la section jogging, mais aussi trésorier du comité de jumelage, j’étais donc invité a me présenter auprès de ces nouveaux habitants qui sont venus nombreux. Auparavant, c’est le midi que j’ai réalisé la quatrième séance de la semaine, a savoir une heure en endurance a 70/75% de FCM. J’ai parcouru 11,75 Km pour une moyenne de 141 pulsations, soit 72%.

Après une journée bien chargée, je délaissais donc mon ordinateur ainsi que ce forum pour en retrouver un autre le samedi avec le forum des associations. Cette journée se déroule sur ma piste fétiche occupée pour l’occasion d’une grande tente, d’une tribune et de nombreuses tonnelles abritant les représentant de chaque associations culturelles ou sportives de Chasseneuil.

Le samedi étais une journée de repos dans mon plan, et heureusement, car la journée a été longue. Dès huit heures, nous nous activions pour préparer les stands ainsi que les tables destinées a accueillir les responsables pour un repas assez festif. L’après midi étais consacré a digérer le repas et éventuellement répondre aux interrogations des personnes qui venaient nous rencontrer sur ce forum.

Pour ma part, je n’ai pas vu beaucoup de monde, peu de gens sont intéressés par le jumelage et encore moins par la course a pieds. Je n’aie d’ailleurs aucune recrue supplémentaire sur ces deux associations.

Dimanche, première sortie longue de ma préparation pour le marathon de Dublin. Une heure 45 en groupe. Nous n’étions pas moins de six coureurs à fouler ensemble les chemins de la campagne environnante. Ce qui constitue la quasi-totalité des adhérents hommes de notre section.

Une allure relativement lente pour permettre a tous de suivre dans de bonnes conditions et au final presque 18 Km à une moyenne légèrement supérieure a 10 Km/heures et pour ma part 69% de FCM.
Cette longue sortie clos ainsi la première semaine de préparation pour Dublin. En 5 séances, j’ai parcouru 72 Km. J’ai prévu d’aller jusqu'à 80 Km en semaine 6. Je compte augmenter la durée de mes sorties longues d’un quart d’heures par semaines, pour arriver a deux semaines du marathon a réaliser une ultime sortie longue de 2h30.

Après cette course en groupe, retour au monde associatif avec notre pique-nique annuel du jumelage. Nous nous retrouvons ainsi une trentaine de convives attablés après un apéritif très copieux offert par le comité. Une fois le repas terminé, il est grand temps de se remettre au sport pour éliminer un peu. Direction le chemin voisin pour une longue partie de pétanque dont mon équipe et moi-même sommes sortie victorieux.
Malgré mes sorties, le week end fut donc très festif et ma balance risque de m’en vouloir.

Cette semaine, je prévois un peu moins de kilomètres, car samedi je participe aux 10 Km de Jaunay clan.

C’est dans cette optique qu’aujourd’hui j’ai réalisé une petite séance de fractionnés long a allure 10Km. Au programme, 5 fois 1000M en 3’40. Après un court passage par ma piste préférée, j’ai du renoncer a effectuer mes fractionnés sur ce site, car la piste est encore occupée par la tente qui nous abritais lors du repas de samedi. J’ai donc décidé d’aller Rue du gué Sourdeau. Cette rue est célèbre pour les Chasseneuillais, pour les autres, une petite description s’impose.

C’est en fait une longue ligne droite peu vallonnée et d’une distance d’un tout petit peu plus d’un kilomètre. Idéal donc pour le programme du jour. Après 28 minutes d’échauffement, je m’élance pour le premier Km. Je pars un peu vite, et n’ayant pas mes repères tous les 100M comme sur ma piste, je regarde juste de temps en temps sur mon GPS. Au final je réalise une moyenne de 3’38. Vraiment satisfait, pour samedi, je vise plutôt du 3’45/3’50.

Demain, endurance avec JF et jeudi un peu de fractionnés courts. J’espère que d’ici là la tente sera démontée.

Les réactions

Par Belon, le 2007-09-10 15:47:40
Apéro, pétanque, attention GGBI, la carrière de certains à été brisée pour moins que celà...!
lol
;-)

Par GGBI, le 2007-09-10 18:56:40
Faut que je me calme sur ces deux sport, car je risque une tendinite du coude.

Par jcc, le 2007-09-10 20:22:16
Salut Ggbi , je trouve que 72 kms à la semaine c'est peu , tu vas monter à 80 kms c'est mieux , n'oublie pas que tu vises - de 2h57' et c'est du sérieux , avec mais modeste moyen je fais 80 kms mini en ce moment et pour un temps de + de 3h10' , voilà pourquoi je me permets de faire cette petite remarque (sans critique), mais je sais que tu fractionnes beaucoup .
Et tu as raison de prendre du bon temps , avec ton poids léger tu peux te le permette .
Bon continuation .

Par GGBI, le 2007-09-11 09:04:09
Salut jcc,

Tu fais tes 80Km sur 5 séances ?

Pour moi, avec mes 72Km, cela fait déja une moyenne de 14,4 Km par séance. Ce qui n'est déjà pas si mal.

Cela me rassure ce que tu dis, car j'ai toujours l'impression d'en faire de trop.

En tout cas, le plan que je suis, c'est celui que j'avais fait pour la Rochelle et Lille. A ceci pret que pour ces deux précédents marathon, j'avais fait une préparation sur 6 semaines.

Par jcc, le 2007-09-11 09:36:54
Oui Ggbi , sur 5 séances (berlin fin sept.), 4 sorties normales et une sortie longue , donc en ce moment 83 kms (13k+15k+15k+13k+27k) , nous sommes en pleine de travail càp , et j'ai l'impression de ne pas trop en faire !
Mais le principal est de ne pas puiser dans la fatigue .

Par GGBI, le 2007-09-11 09:46:28
En fait nos semaines se ressemblent, c'est sur la sortie longue que tu fais la différence.
18 Km pour moi et 27 pour toi. Soit 9 de plus.

Ce qui semble normal, je suis en début de préparation et toi tu attaque la derniere semaine intense.

Bon voyage. Berlin fait aussi parti des marathon que j'aimerai bien faire.

Par jcc, le 2007-09-11 10:25:04
Je voulais dire " en pleine ZONE de travail càp " excuse .
Tu arriveras au méme nombre de kms bientôt .
@++

Par Emphred, le 2007-09-11 21:04:50
Tu as l'air de faire l'endurance en FCM et les autres seances en VMA, c'est bien cela ?

@+

Par GGBI, le 2007-09-12 08:46:28
Salut Emphred,

En fait je fais effectivement l'endurance, mais je surveille aussi mes allures marathons (voire semi) au cardio. Ce que j'apelle les séances seuils (88-90% de FCM).
D'ailleurs je réalise ces séances en nature. Avec mon GPS, je peux tout de même en connaitre la distance.

Pour les allures supérieures, vitesse 10 Km et plus, je les fais le plus souvent sur piste et en fonction d'un chrono. Donc en % de VMA.

Par mielou, le 2007-09-12 11:20:40
des weekend riches en rencontres GGBI

tu as vraiment un emploi du temps chargé !

concilier tout cela n'est pas donné à tout le monde...
chapeau

Par emphred, le 2007-09-12 15:16:35
Merci GGBI pour ces explications, ca a l'air d'etre une bonne combinaison entre la VMA et la FCM.

Par JF, le 2007-09-12 17:26:03
@ GGBI
DESOLE POUR SAMEDI MAIS JE NE SERAI PAS AU 10 KM DE JAUNAY CLAN CAR JE VIENS D'AVOIR UNE INVITATION POUR LE MATCH DE RUGBY IRLANDE/GEORGIE A BORDEAUX. BONNE COURSE A TOI
ET A DIMANCHE MATIN

Par GGBI, le 2007-09-12 17:50:31
Ok JF bon match et a Dimanche matin.

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)

Les 5 billets précédents

2007-09-06 15:28:19 : tombé dans le panneau - 1 photo - 15 réactions

Une petite astuce pour ceux qui n’ont pas de GPS et qui souhaitent savoir à quelle vitesse ils courent. Et bien pratiquez votre sport favori devant un de ces panneaux électroniques qui renseignent la vitesse pratiquée par les conducteurs.

Ils ne sont là qu’à titre d’information et heureusement pour certains. La municipalité de Chasseneuil s’est dotée d’un exemplaire qu’ils placent parfois à différents endroits dans les rues du bourg qui sont limitées a 30 Km/heures.

Heureusement qu’ils ne le mettent pas pièce des cards, haut lieu de mes fractionné et limité à 10 Km/heures. La maréchaussée pourrait s’en donner a cœur joie. Surtout le jour de notre course des 3 heures. Comme je fais les comptes, j’ai la liste de ceux qui dépassent allégrement la vitesse autorisée et je peux vous dire qu’ils sont nombreux.

Lors de mes footings traversant les rues de mon village, il m’arrive parfois de croiser sa route et je prends plaisir à le voir m’afficher ma vitesse du moment. Il faut dire que je suis serein, c’est pas demain que je dépasserai les 30 kilomètres heures a pieds. Même en vélo j’aurais du mal avec mon vieux VTT et mes guiboles sous entraînées pour cette discipline.

D’ailleurs du vélo, j’en aie fait hier. Je dois dire qu’avec mon plan marathon, j’ai à réaliser cinq séances par semaines. Du coup après mes entraînements de Lundi et Mardi derniers, j’avais droit a une journée de repos. Mais une force irrésistible m’a poussé à faire du sport. Comme je ne voulais pas trop forcer sur la course, histoire de garder les articulations en état, je me suis élancé sur mon vélo pour une demi heure tranquille. Enfin pas si tranquille. Je voulais faire environ 11 Km. Si à l’aller avec le vent dans le dos, tout tournais rond, j’ai un peu plus souffert au retour et mon cardio m’annonçait parfois 140 pulsations.

Aujourd’hui au programme, première séance d’allure marathon. Normalement il est prévu une demi heure d’échauffement. Mais comme le jeudi j’accompagne toujours JF pendant environ 40 minutes, j’ai donc allongé un peu la durée. Juste le temps d’aller faire un tour vers Bonillait et revenir. En tout 8 Km à une allure légèrement soutenue de 5’18 au kilomètre, mais avec des pulsations vraiment correctes (140 de moyenne soit 72% de FCM). J’espère que tu n’as pas trop souffert JF.

Après avoir quitté mon compagnon de route, je m’élance alors pour une première portion d’allure marathon de 2,5 Km. Le vent souffle assez fort, mais pour cette première fraction, je l’ai dans le dos. Le parcours est là aussi plutôt favorable avec de longs faux plats descendants. Du coup je réalise un temps de 10’16 pour une moyenne de 172 puls (88% de FCM). Je suis vraiment satisfait de cette première partie qui augure de bonnes choses pour la suite.

Oui, mais voilà la suite immédiate est moins glorieuse, la seconde fraction se fait avec le vent de face et plutôt en montée. Ce n’est pas plus mal, Dublin est très vallonné et la météo y est parfois hostile comme souvent en bord de mer. Du coup je pioche un peu. C’est fou ce que le vent défavorable peu handicaper. Résultat 10’40 pour la même distance et une vitesse a peine supérieure a 14 kilomètres heures.

Je rentre un peu sceptique après 15,5 kilomètres de courses. Il me reste encore 7 semaines pour parfaire ma condition.
Demain une heure tranquille en endurance et Dimanche la première longue sortie du plan. Je prévoie 1h45 tranquille dans la campagne Pictave avec je l’espère encore un petit groupe de coureurs de notre association.

2007-09-04 14:34:47 : Sous le ciel Irlandais - 0 photo - 10 réactions

Cette fois ci, c’est parti. Dans moins de huit semaines, si tout va bien, je serais au départ de l’édition 2007 du marathon de Dublin.

Pour ma préparation, j’ai choisi de reprendre le même plan que celui qui m’avait conduit à franchir pour la première fois la barrière symbolique des 3 heures a Lille en mai derniers.

En fait, pas tout a fait le même, car il s’agit d’un plan sur huit semaines tiré du magazine jogging international en 2006 et pour Lille, a cause du bricolage dans les locations, je n’avais eu que 6 semaines pour me préparer. J’avais alors fais un mixte des 3 premières semaines pour attaquer précisément le plan sur la semaine 4.

Bien sur, j’ai adapté les temps de fractionnés au chrono visé. J’ambitionne pour ce marathon un temps de 2h55. Je me contenterai largement d’un chrono inférieur a 3 heures, mais il faut toujours chercher a progresser et donc après mes 2h57 a Lille, je vais me préparer pour faire un peu mieux. Ensuite on verra le jour J, selon la météo et la forme du moment.

Hier, c’était donc la première séance du plan. Une entrée en matière dynamique avec une des rares séances de fractionnés court. Au programme, après seulement vingt minutes d’échauffement, deux séries de 5 fois 400M en 1’21 (initialement 1’23) soit 100% de VMA. En guise de récupération, un demi tour en environ 1’15 et 500M entre les deux séries, histoire de décaler les 400 de la seconde moitié.

Je ne pars pas serein, je me sens un peu fatigué et la séance de cotes de la semaines dernière doit m’avoir encore laisser des traces. Surtout, je pars le soir, un horaire plus qu’inhabituels ces derniers temps où j’avais plutôt mes habitudes le matin très tôt.

Pendant les vacances scolaires, je profite du sommeil de toute la famille pour aller m’entraîner le matin aux aurores. Ainsi je suis présent le reste de la journée. En période scolaire, comme je suis seul le midi, je profite de la pause pour aller flâner sur les routes.

Hier c’étais une journée charnière, les professeurs (dont ma femme) ont effectués leurs rentrée et aujourd’hui c’est au tour des enfants.

Il va donc falloir que je m’habitue a courir dans la journée et a partir d’aujourd’hui, le midi. Hier, en plus de l’horaire tardif, la météo n’est pas au beau, le climat et plutôt humide. Après un peu plus de 20 minutes dans les rues de Chasseneuil, c’est sur ma piste habituelle pièce des cards que je m’élance pour ma première série. L’allure est rapide, je dois passer tous les 100 M aux environs de 20 secondes. Moi qui suit habitué des fractionnés long avec des passages en 22 secondes, les premiers 400 sont un peu difficiles.

Mais je tiens largement mes temps sur la première série que je boucle entièrement en moins de 1’21. Après 500M de récupération, je repars vite, trop vite en 1’19 et les 4 derniers seront alors laborieux. Si je résiste dans les deux suivant en 1’21, l’avant dernier n’est bouclé qu’en 1’23 et je fini en 1’22.

Un peu déçus de ce final, je pense être parti un peu vite, ce qui est souvent mon défaut. Pendant que je réalisais cette seconde série, la pluie c’est invité et sur le retour, ce sont des trombes d’eau qui s’abattent sur moi.
Un tel climat pour un début de préparation, nous voici déjà en Irlande. Au moins, sur ce point là, je n’aurais pas trop de problèmes d’adaptation. Si le vent ne s’en mêle pas.

Aujourd’hui, petite sortie de récupération ce midi. Une heure et quart dans la campagne environnante, vers Martigny et retour par le futuroscope. Au final un peu plus de 14 kilomètres sous le soleil, mais avec le vent.

2007-08-31 11:37:48 : Oh le vilain petit copieur - 2 photos - 8 réactions

Cette semaine était la dernière avant d’attaquer mon plan pour le marathon de Dublin. Eh oui lundi, il ne me restera plus que 8 semaines d’entraînements avant de prendre le départ de ma première course hors de France.

Cette fois ci, je dispose de 8 semaines complètes et même plus, car après deux semaines de repos relatif suite au trail de Saint Cyr, où je n’avais fais que de l’endurance et un peu de seuil, je voulais reprendre dès cette semaine des entraînements un peu plus dynamiques.

Comme le plan prévois un 10Km en deuxième semaine et que je compte m’aligner au départ du bol d’air de Jaunay clan (10 Km) le 15 septembre, dès mardi, après une journée de repos, je prenais la direction de la piste pièce des cards pour un 6*1000M.

Mes sensations ne sont pas au beau fixe, le trail étais difficile et il laisse encore quelques traces. A peine deux semaines après la course de Biarritz, l’accumulation m’a un peu émoussé.

Je le ressens déjà dans mes footings, et cela va se confirmer sur la piste. Alors que je restait sur une séance de 6*1000M en 3’41 de moyenne il y a un mois, aujourd’hui après une demi heure d’échauffement, je m’élance laborieusement sur la piste.

Le marquage au sol me permet de vérifier mon allure tous les 100 M. J’essaye de rester autour de 22 secondes a chaque passage. Mais a chaque fois, les quelques dixièmes supplémentaires s’ajoutent et je ne réalise qu’une moyenne de 3’43 avec des pulsations supérieures de 3 a 4 par rapport a la même séance en Juillet.

Cela reste quand même des bons temps et mon objectif de septembre est toujours accessible. En fait je souhaiterai confirmer mes progressions de l’année sur un parcours déjà réalisé l’année dernière en 39’18. Si je suis autour de 38’, je serais satisfait.

J’ai donc un peu de marge, mais le circuit n’est pas tout plat contrairement à la piste.

Pour cette fin de semaine, il me restait encore trois séances. Les deux suivantes étaient prévues en endurance, la première car réalisée le lendemain de ce fractionné et la seconde car elle étais prévue avec JF comme tous les Jeudis.

J’avoue que je me tâtais un peu sur la dernière. Je voulais faire des fractionnés courts, durant les 8 semaines a venir il n’y en aura plus.

Faire du court, OK, mais combien 200 ? 300 ?. Et finalement c’est JF qui m’a aiguillé vers la séance du jour. Hier, il avait du mal à me suivre. Il m’avoue avoir fait une séance de cotes deux jours plus tôt et en avoir encore les séquelles.

C’est vrai que c’est bien d’en faire quelques unes de temps en temps. D’autant plus que le parcours de Jaunay clan n’est pas tout plat.

Ce matin, me voila donc en quête de cote. Ce n’est pas ce qui manque dans le coin, Chasseneuil étant situé dans une cuve, nous sommes entouré de cotes. Mais je suis exigeant, j’en veut une régulière, de préférence sur bitume d’au moins 200M avec peu de circulation.

Après moult hésitations, je trouve mon bonheur derrière Fontaine, un petit hameau proche de Chasseneuil. Une cote a 7% de moyenne, longue de 300M. Je n’en utiliserai que les 200 derniers qui eux sont réguliers pour une pente de 6%.

Comme je ne sais pas trop comment partir, je démarre tranquille une première série de 5 en 47, puis 46 secondes. Ensuite, après une récupération relativement longue de près de 8’, je reprends un peu plus rapidement autour de 45 secondes par montées pour une série de 10.

Au départ, je pensais n’en faire que 5, mais me sentant encore à l’aise, je continue pour arriver au total à 15 répétitions. La récupération se faisant dans la descente, elle est un peu longue (autour de 1’20). Il faut dire, que je ne pense pas toujours à faire demi tour de suite et en bas, je vais un peu plus loin pour ne pas repartir a l’arrêt.

Comme je n’aie aucun repère, je ne sais pas si ma séance a été bonne. Je n’aie pas l’impression d’avoir vraiment forcé. Mes pulsations moyennes sont plus faibles que sur 200M plat que je tourne en environ 37 secondes, mais avec une récupération beaucoup plus courte.

Dimanche, normalement je devrais faire la première sortie de l’année avec le groupe de l’association Chassenneuil loisirs. J’espère que nous seront plus nombreux que l’année dernière. Départ prévu a 9h30 pièce des cards. Si des Chasseneuillais me lisent, ils seront les bienvenus.

2007-08-27 12:41:44 : Tout doit disparaître - 0 photo - 3 réactions

Encore un week end loin des sentiers, J’ai quand même trouvé le moyen de courir vendredi comme prévu 56 minutes en endurance pour 10,4 Km. Une petite sortie calme le lendemain d’un apéro assez long chez des voisins futurs mariés qui souhaitaient nous présenter leurs témoins.
Autant dire que le cardio avais des sautes d’humeurs en mémoire aux quelques whiskies ingurgités la veille.

Et puisque l’on est dans les mariages, et bien restons y. Samedi nous étions conviés à la cérémonie puis au vin d’honneur du mariage de la fille d’un ami. Auparavant, le matin, j’avais prévu une petite sortie matinale me sachant surbooké pour ce week end.

J’ai finalement annulé cette sortie et cédé aux appels de la couette. Je me suis bien levé, mais ne me sentant pas suffisamment reposé, j’ai préféré me recoucher. Je savais que reporter cette séance était difficile, car je devais consacrer ma matinée à mes enfants et la journée de Dimanche aussi.

Au programme, préparation a la Brocante annuelle de Chasseneuil du poitou. Cet événement d’importance pour notre ville se déroule toujours le derniers week end d’août et pour montrer son importance, le feu d’artifice du 14 Juillet y est tiré, depuis quelques années, ce soir là en clôture de la manifestation.

Nous avons passé la matinée à trier les jouets, choisir le prix et étiqueter le tout et le soir après quelques bulles gentiment offertes par les mariés, j’ai passé une bonne partie de la soirée à charger la voiture. Me rappelant un texte original parlant de gros cailloux, je charge en premiers les objets les plus volumineux. Deux vélos, une balançoire, les voitures action man, un tracteur avec sa remorque, un bureau, une maison pour enfants, etc... Incroyable ce que l’on peut loger dans une voiture.

Vu le temps passé à charger, c’est clair que le lendemain tout doit disparaître, quitte à brader. D’ailleurs c’est le but de la manifestation.

Le dimanche matin, je ne veux pas rester sur ma déconvenue de la veille. Comme je dois partir tôt pour installer le stand, je me lève très tôt pour aller courir. C’est a 5h30 que je chausse les runnings pour, une fois n’est pas coutume, une sortie a jeu. J’ai une heure pour réaliser cette sortie, car ensuite il faudra se préparer pour être vers 8 heures au parc des Ecluzelles, lieu de la brocante.

J’en profite d’ailleurs pour partir en direction du parc. Il fait encore nuit et je n’aie pas penser a remettre des piles dans ma lampe. Du coup je recherche des routes éclairées. Au passage je prends conscience de l’ampleur de la manifestation. C’est vrai qu’il y aura plus de 200 exposants et apprentis vendeurs d’un jour.

Il y a déjà une longue file de véhicules qui attendent leur tour pour pénétrer dans les allées du parc afin de commencer a installer. Il en sera ainsi jusque vers 9 heures, heure d’ouverture officielle. Un petit salut aux organisateurs qui sont déjà a pieds d’œuvre pour renseigner les gens.

Je me dirige ensuite en direction du centre bourg, puis au retour, j’emprunte une route qui n’est pas toujours éclairée. Je me retrouve ainsi dans le noir, n’allumant ma lumière que pour marquer ma présence à l’approche d’automobilistes. La batterie se fait faible, mais je porte aussi un gilet réfléchissant et je peux constater à l’écart réalisé par les conducteurs que je suis bien vu.

Lors de mes passages nocturnes, j’ai une pensée pour les courageux coureurs de l’UTMB. Si ceux de la petite boucle sont déjà tous arrivés, beaucoup d’inscrits sur le tour complet sont encore en course. Comment cela se passe t’il pour eux, en pleine nuit. Cela doit être difficile, surtout pour ceux qui se retrouvent esseulés, si toutefois cela arrive.

Ma sortie se termine et la pénombre commence à faire place au jour. Je peux alors consulter mon GPS et mon cardio qui me confirment que j’avais bien l’allure habituelle et mes pulsations sont bien restées autour de 140 soit 72 % de FCM pour un peu plus de 11 Km.

Après une bonne collation, direction la brocante qui a l’issus d’une longue journée a permis a mes enfants de devenir riches et me voila rassuré, en quelques secondes je peux charger la voiture des rares objets que nous n’avons pas vendus.

Après un superbe feux d’artifice et une courte nuit, aujourd’hui c’est repos coté course a pieds. Bien que je sois tenté par une petite ballade ce soir.

Demain retour sur les fractionnés rapides, avec un 7*1000M allure 10 Km. Ça devient sérieux.

2007-08-24 11:10:40 : La tête dans le guidon - 1 photo - 2 réactions

Comme annoncé dans mon dernier post, mercredi je suis allé reconnaître le parcours des 10 Km de Jaunay clan mon prochain objectif.

Il me faut a peine trois kilomètres pour me retrouver sur les traces de ce circuit qui m’a vu l’année dernière franchir pour la première fois la barre symbolique des 40’. Aujourd’hui mes ambitions sont encore plus importantes, depuis mon record n’a cessé de croître, franchissant même les 38’ à Dissay, puis les 16 Km/heures à Biarritz. Sur ces deux courses, un léger doute subsiste sur la distance exacte. Ici j’aurais en point de mire mon chrono de 39’18 en 2006.

Pour la sortie du jour, je ne parcourrais pas le premier kilomètre qui consiste a faire une boucle autour de la zone de départ et de se retrouver après quelques minutes de course a franchir une seconde fois la ligne de départ. Je me contenterai des neuf kilomètres nous menant a travers la campagne environnante.

Ajouté au trois kilomètres retour, cela me fait déjà une sortie conséquente de 15 kilomètre. Un peu long pour une sortie d’endurance, en semaine je n’aie pas le temps de faire une sortie longue, je décide d’intégrer à la séance deux fractions de 10 minutes d’allure marathon. Mon allure marathon me permet de parcourir environ 2,5 Kilomètres en environ 10 minutes. Il m’en reste donc 10 qui me servirons d’échauffement, de récupération inter fraction et de retour au calme.

Cette sortie me permet, une semaine tout juste après le trail de faire un retour en douceur sur les fractionnés.

Je connais le parcours par cœur, durant l’année qui s’est écoulée, je l’ai fait une multitude de fois. Sauf que la dernière fois justement, je m’étais trompé. J’avais tourné a droite trop tôt, ou trop tard, je sais plus.

Les premiers kilomètres ne sont pas un soucis, je me dirige tranquillement vers Jaunay clan, puis comme le prévois le parcours, en directions de Chincé. D’abord une demi heure d’échauffement et 5,5 kilomètres laborieux. Le second kilomètre du parcours est fortement en montée. Ce n’est pas la cote des gardes, mais 1,3 Km de grimpette, ça permet de faire chauffer le cardio.

Ce n’est qu’en haut que je m’élance alors pour ma première fraction. Après cette montée, c’est une succession de plat, de descente et de petites montées. J’avais déjà pendant l’échauffement remarqué un balisage au sol que je suis alors studieusement. Ce balisage que je confond avec celui de la course m’emmène tout droit a Chincé. Sans le savoir, j’ai déjà été trop loin.

Les inscriptions TPC qui précédent les indications finissent pas me mettre sur la voie. Le tour du Poitou Charente qui aura lieu la semaine prochaine fera étape à Jaunay Clan. C’est sur un petit circuit que se déroulera en contre la montre l’avant dernière étape de cette épreuve cycliste de haut niveau.

Et me voilà a nouveau perdu, je viens de comprendre que j’aurais du tourner beaucoup plus tôt. Le pire, je ne sais pas exactement ce qu’il me reste à parcourir pour me retrouver sur le bon parcours. Après en avoir terminé de ma première série en bouclant mes 2,5 kilomètres en 10 minutes 17. La période de récupération va me servir de réflexion sur la suite de la séance. Après un kilomètre tranquille, je retrouve le bon parcours. Je sais qu’il me reste alors encore beaucoup trop de distance pour rester sur la séance initialement prévue. Si je ne fais que 2,5 kilomètres supplémentaires au seuil, il m’en restera beaucoup trop en endurance pour rentrer a temps avant le boulot.

Du coup je rajoute une fraction de 2,5 Km et me voilà arrivé en moins d’1h25 au bout de 17,350 Km d’effort. Moi qui voulais une reprise en douceur, me voila servis.

Hier, sortie le midi avec JF, comme souvent le Jeudi. 59’ tranquille vers Saint Georges et 11,18 Km de plus pour une séance d’endurance a 142 puls de moyenne (72% de FCM).

Cette fin de semaine sera tout aussi calme avec deux nouvelles sorties là encore en endurance. Je reprendrai la semaine prochaine des séances un peu plus lactiques, histoire de bien repartir vers jaunay clan, sur le bon parcours cette fois ci.

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net